You are currently browsing the category archive for the ‘Ecrits’ category.

Ellie était assise sur son banc de pierre blanc. Elle attendait. Elle attendait que quelqu’un vienne lui ouvrir la porte. La porte du jardin secret. Ce jardin était tellement secret qu’elle avait oublié comment on en sortait. C’était un petit jardin, entouré de quatre énormes murs de pierre blanche. On ne les voyait plus à cause des plantes grimpantes et des arbres gigantesques.  Au milieu du jardin, il y avait ce banc, et en face du banc, il y avait une fontaine. Ellie venait y boire tous les matins et tous les soirs.  Il ne s’y trouvait pas d’arbres fruitiers, seulement un immense hêtre féerique derrière le banc, qui faisait de l’ombre.  Des chênes millénaires bordaient les murs du jardin. On pouvait même tomber sur un petit étang entouré de saules pleureurs si on se promenait vers le bas du jardin. Cela faisait un peu moins de dix ans qu’Ellie s’était aventurée ici. C’était le jour de son anniversaire, elle venait d’avoir dix ans, elle était allée se promener dans la forêt pour fêter ça. C’était la première fois qu’elle avait le droit de s’y rendre seule. Elle suivi le chemin qu’elle avait l’habitude d’emprunter avec son papa le garde forestier. Jusqu’au moment où elle aperçut un sentier qu’elle n’avait jamais vu et qui semblait être illuminé de toutes parts. Elle hésita un moment puis se dit qu’elle connaissait la forêt comme sa poche et qu’elle ne risquait rien. Mais au bout d’une demi-heure de marche, elle du admettre qu’elle était perdue et qu’elle ne savait pas revenir en arrière. C’est à ce moment-là qu’elle aperçut la magnifique porte de chêne massif du jardin. Elle crut qu’il s’agissait d’une maison et voulut demander son chemin. Mais il n’en était rien, elle se retrouva coincée là, sans aucun espoir de s’en retourner chez elle. Elle comprit vite que l’eau de la fontaine était magique, car quand elle en buvait, ne serait-ce qu’une gorgée, elle ne ressentait plus ni la soif, ni la faim, ni la fatigue.  Elle voulut trouver une issue mais elle fit vite le tour du jardin. Il n’y avait que cette grosse porte en bois qui refusait de s’ouvrir. Elle s’assit alors sur le banc et attendit qu’on la sauve. Personne ne vint. Elle se résigna donc à passer le restant de ces jours à cet endroit. Ce n’était pas si mal. Rassurez-vous, elle ne s’ennuyait pas du tout, car en plus d’être secret, cet endroit était aussi magique. Chaque jour, Ellie vivait une histoire différente. Elle avait déjà vécu à la place de 3561 autres personnes. Hier, elle était devenue un mécanicien fauché et père de cinq enfants. Ellie avait vécu des moments agréables et d’autres beaucoup moins. Ce qui la rendait assez triste, c’est qu’elle ne pouvait rien y faire. Quand elle était dans le corps d’une personne, elle ne pouvait rien contrôler. C’était comme regarder un film en trois dimensions, à part qu’on ne peut pas arrêter quand ça fait peur. Elle se demandait bien quel allait être le thème d’aujourd’hui…

Tous droits réservés