You are currently browsing the monthly archive for juin 2008.

Centre de loisirs… Ils ont été affreux… Je n’ai encore rien mangé aujourd’hui parce que je suis végétarienne et qu’ils ne servent rien sans viande ni poisson… Et en plus on a râté nos gâteaux de cet après-midi. Un petit conseil, ne mettez jamais trop de fruits dans un gâteau (il ne cuit pas) et n’y mettez pas du jus d’orange (goût très bizarre). Pourtant la matinée avait bien commencée… On était allé au marché pour acheter des fruits et des oeufs, ça a été vraiment sympa.

Conclusion : ne plus jamais prendre les recettes pourries que l’on peut trouver sur internet !!!

Publicités

Je n’en ai jamais parlé mais je fais partie de la troupe de théâtre de la mjc de ma ville. L’année dernière, on a créé (enfin surtout notre prof) une pièce intitulée « La petite fille et les salicornes ». C’est l’histoire d’une petite fille qui veut sauver le monde et les hommes. Elle veut aussi trouver la mer méditerranée pour sauver les salicornes (des algues pour ceux qui ne le savent pas). Durant son voyage, elle observe un tas de scènes où les hommes ne sont pas forcement montrés sous leur meilleur jour (une alcoolique, un faux amour où l’homme ne pense qu’à… , des parents qui ne laissent rien faire à leur fille, des aristos qui rejettent un clochard, et j’en passe). Dans les scènes du début, je joue une adolescente :

« Un jour je vivrai et dès que je vivrai pour de bon, je raconterai ma vie dans un cahier à secrets, avec une longue spirale, voilà, c’est ça, d’abord vivre et ensuite le cahier, la spirale ce sera pour si je veux arracher des pages, des jours, des mois, si je veux dévivre quoi ! D’abord commencer à vivre, dans une maison près d’une gare, ah, et puis une serrure, pas pour la maison, pour le cahier, non pas de serrure, finalement, ça incite à vouloir l’ouvrir, et pourquoi pas un chien de garde à côté du cahier, aussi, non, ni chien, ni serrure, mais celui qui l’ouvre, PAN, PAN, deux balles, ça lui apprendra. Oui, près d’une gare, la maison, rien qu’un rez-de-chaussée, et des dahlias, et des volets bleus. Donc récapitulons, un cahier, non, d’abord vivre, pas de serrure au cahier, une spirale pour effacer la vie sans vie, la pas vraie, les dahlias et des lapins, deux lapins, non, trois. »

L’histoire :

Vincent Rousseau dirige pour la première fois une colonie de vacances et se retrouve plongé pendant trois semaines dans l’univers des colos avec petites histoires et gros soucis à la clef! Vincent se retrouve alors confronté à la vie mouvementée du camp, de ses animateurs plus ou moins professionnels et des ados pas toujours évidents à gérer…

Mon avis :

Voici l’un de mes films préférés. Je crois que je n’ai jamais vu de film aussi drôle. Mais attention pas drôle genre cul-cul la prâline, mais plutôt dans le style drôle, touchant et qui sonne juste, comme dans la vrai vie (ou presque). Je crois que ça reflète assez bien ce qui peut se passer dans une équipe d’animation. J’avoue que je ne suis jamais partie en colonie (en tant qu’animatrice) mais en tout cas j’ai pu me rendre compte (grâce au centre de loisirs) qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver avec des enfants. Je pense aussi qu’une ambiance pareille dans une colonie de vacances, ça ne se voit pas souvent.

A voir, vraiment !!!

Voici une des chansons du film, elle est géniale, pour le plaisir 🙂

Doobie Brothers – Long Train Runnin’ :

J’ai fait la découverte, il y a quelques temps, d’une plante géniale qu’on appelle le guarana. Elle est connue pour ses vertues stimulantes et énergisantes sur les fonctions psychiques et physiques. J’en prend les mercredi quand je vais travailler au centre de loisirs et je peux vous dire que j’ai la pêche toute la journée. C’est bien aussi pour les étudiants qui passent leurs examens, pour la concentration. Moi j’en ai acheté dans une herboristerie, mais je suppose qu’on peut aussi en acheter sur internet. Bon voilà, pour ceux qui ont des petits coups de pompe parfois, ça peut être sympa.

A essayer !!!

L’été est arrivé, et avec lui les vacances !!! Le soleil brille, les oiseaux chantent. Et le plus beau : je suis amoureuse.

Elle est pas belle la vie ?

Aujourd’hui, j’ai acheté mon premier « monde de l’éducation ». Comme vous l’aurez compris, c’est un magazine spécialisé sur l’éducation. Il est vraiment génial (en tous cas pour ceux qui s’intéressent à ce sujet). Je le dévore. J’en ai déjà lu la moitié. Je pense que je vais m’abonner. Ce sera quand même bien utile pour ma préparation au CRPE je pense. Ce mois il y a un dossier sur le bac (normal à cette époque de l’année) qui ne sert presque plus à rien mais qui est tellement chargé symboliquement dans l’esprit des français (égalité des chances…) que les élèves, les parents et les professeurs ne se résigneront jamais à le supprimer. C’est vrai que même si il y a aujourd’hui environ 64% d’une classe d’âge qui l’obtient (contre 1% l’année de sa création en 1808), je suis quand même contente d’avoir eu mon bac avec une petite mention bien 🙂

Aujourd’hui (comme tous les mercredi), j’ai travaillé dans un centre de loisirs. On avait une sortie de prévue à l’accrobranche. On y est allé à pied (1h30 de marche) et on a encore fait un parcours de santé (en courant s’il vous plaît) avant de pique-niquer. Entre parenthèses, on a fini avec une petite soirée barbecue entre animateurs. Je crois que je n’ai jamais été aussi fatiguée de ma vie.

Mais qu’est-ce que ça fait du bien des journées comme ça : l’impression d’avoir l’esprit vidé, d’avoir passé une super journée avec les enfants, de ne pas s’être trompé de voie, d’être bien dans ce qu’on fait et d’avoir le cœur rempli.

Voici une petite photo du Maroc, pour le plaisir des yeux…

Bon, d’accord, je m’y attendais un peu. Je crois que quand on travaille un minimum, ça passe, surtout en première année. Mais ça fait toujours plaisir quand on sait qu’il y a 50 % d’échec en première année à la fac. Alors voici mes notes (J’aurais voulu avoir plus mais quand on est un peu flemmard, on a que ce qu’on mérite…) :

Voilà. Alors, comme vous avez pu le remarquer, j’avais deux matières cette année (c’est la fac de Lyon 2 qui veut ça) : anthropologie et histoire. Mais pour l’année prochaine je ne peux en garder qu’une seule (heureusement ^^). Je choisis celle que je préfère : l’anthropologie. Je sais que ça a moins de chance de m’aider que l’histoire pour le concours de professeur des écoles mais j’avoue que l’anthropologie c’est vraiment, vraiment plus intéressant. Alors si vous avez des questions sur la première année d’université (surtout dans ces matières) n’hésitez pas 🙂

Au fait, pour ceux qui ne le savent pas, les TICE sont les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (en plus simple : l’informatique).

Et voilà, encore raté… Une soirée de larmes en prévision… Je vais encore devoir décevoir tout le monde…

« Alors, tu l’as eu ? », « Non »… et petites mines désolées qui suivent, rien qu’à y penser, ça me tue.

« Tu le repasse quand ? », « Il faudra sûrement que je repasse le code avant, il expire fin août », « Ah ».

Pourquoi est-ce si difficile d’obtenir son permis ? Pourquoi certain y arrive avec tant de facilité ?

Pourtant j’aime conduire et j’aimerai être indépendante, ne pas toujours avoir à demander aux autres de m’emmener.

Mais voilà, c’est la vie, on ne peut pas tout avoir : un ange près de soi qui peut panser toutes vos blessures seulement grâce un sourire, une famille géniale toujours prête à vous soutenir, la réussite dans les études (pour l’instant) et en plus le permis !

Non, le permis a décidé qu’il me résisterai et c’est ce qu’il fera… Mais un jour, je l’aurai, tout le monde fini par l’avoir, non ?