Apparemment, les professeurs du premier et du second degrés seront maintenant recrutés à bac +5 seulement sur concours et n’auront pas d’année de formation pratique après mais seront directement « catapultés » dans une classe alors qu’il n’auront presque aucune expérience. Je trouve ça révoltant, pas vous? Ah, pardon, ils auront des enseignants tuteurs pour les aider. Mais comme dit le directeur du centre de loisirs où je travaille, ce n’est pas en regardant quelqu’un faire du vélo pendant huit heure qu’on apprend à en faire. Sarko (pardon, monsieur le président) dit que c’est pour revaloriser le métier d’enseignant et de payer plus les jeunes professeurs mais c’est totalement faux puisque les enseignants avaient déjà une formation à bac +5 (trois ans de licence et deux ans d’IUFM). Encore une bonne raison pour diminuer le budget de l’éducation nationale. Et oui, les professeurs stagiaires (deuxième année d’IUFM) ne seront plus payés. Pour en savoir plus, allez voir cet article très intéressant paru dans Le Monde. J’avoue que je suis un peu déçue, et moi qui pensait devenir indépendante financièrement dans quarte ans. Je pense que les choses ne vont pas aller en s’arrangeant avec ce gouvernement qui se fout de tout et de tout le monde (cf les grèves à répétition dans tous les milieux sauf les riches bien sûr). Pourtant, je dois dire que j’ai vraiment envie de m’accrocher, même sans être payée assez pour ce que je fait, même en exerçant un métier difficile. C’est le métier que j’ai choisi, je pense que c’est une passion.

Publicités