Quand j’étais petite fille je jouais sans arrêt à la maîtresse et je me souviens qu’à force mes copains et mes  cousins en avaient vraiment marre, alors je jouais avec mes peluches. J’ai un peu oublié tout ça au collège et au lycée (où j’ai voulu être archéologue, avocate, prof de philo…). J’ai un peu choisi l’anthropologie et l’histoire par hasard et j’étais un peu perdue au début de l’année, je regrettais de ne pas avoir choisi littérature. J’avais envie de m’orienter dans les métiers du livre, de l’édition. Mais depuis, je me suis vraiment renseignée sur le métier de professeur des écoles, j’ai beaucoup lu de blogs d’institutrices, quelques livres. Je me suis inscrite dans un enseignement de Pratiques éducatives, c’est vraiment intéressant. Et j’ai fait un stage d’une semaine dans une école. Je me suis rendue compte que c’était vraiment ça que je voulais faire. Les grands sourires des enfants, leur innocence… C’est un métier où on ne doit jamais s’ennuyer. Je ne me vois pas faire autre chose. Sauf peut-être anthropologue mais c’est un bien grand mot, les études sont plus longues et il y a plus de contraintes (aller faire des terrains de six moi, un an loin de sa famille et de son amoureux, non merci). Bref, tout ça pour dire que je veux être maîtresse.

Publicités